Lutter contre la maladie du greffon contre l’hôte grâce aux cellules iPS ?

Publié le 10 Juin, 2024

Une équipe dirigée par le professeur Shin Kaneko de l’université de Kyoto a réussi à induire des lymphocytes T régulateurs (Treg)[1] à partir de lymphocytes T auxiliaires « conventionnels » (Tconvs) dérivés de cellules iPS. Les chercheurs ont pu démontrer leur capacité à supprimer la maladie du greffon contre l’hôte, in vivo et dans des modèles animaux[2]. Ils ont publié leurs résultats dans la revue Cell Stem Cell [3].

Les maladies auto-immunes, comme la polyarthrite rhumatoïde ou la maladie du greffon contre l’hôte sont causées par des réponses immunitaires « excessives ». Les Treg, régulateurs immunosuppresseurs, peuvent inhiber ces réactions immunitaires « indésirables » et sont dès lors considérés comme une nouvelle stratégie thérapeutique pour traiter ces affections. Cependant, fabriquer des lymphocytes T régulateurs ex vivo pour en obtenir de grandes quantités en vue d’une utilisation clinique reste un défi.

Bien que la technique reste à améliorer, cette étude démontre, selon les chercheurs, la faisabilité et le potentiel de l’utilisation de thérapies cellulaires à base de cellules iPS pour la maladie du greffon contre l’hôte, voire les maladies auto-immunes.

 

NDLR : Pour mener leurs recherches, les scientifiques ont eu recours à des « embryoïdes ». Ces « modèles » sont utilisés par les chercheurs pour contourner l’interdit de la recherche sur l’embryon (cf. Embryoïdes : l’ABM propose une « troisième voie » pour « encadrer » les recherches).

 

[1] Les lymphocytes T régulateurs (Treg) sont une sous-population de cellules immunitaires qui empêchent que chaque individu déclenche des réactions immunitaires contre ses propres organes.

[2] Sur la souris

[3] Hisashi Yano et al, Human iPSC-derived CD4+ Treg-like cells engineered with chimeric antigen receptors control GvHD in a xenograft model, Cell Stem Cell (2024). DOI: 10.1016/j.stem.2024.05.004

Source : Medical Xpress, Kyoto university (07/06/2024)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

istock-513987873
/ Fin de vie

Trisomie 21 et Covid : six fois plus de probabilité de ne pas être réanimé

Une étude indique qu’une personne porteuse de trisomie 21 et atteinte de Covid lors de l’épidémie avait six fois plus ...
Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres