L’Europe et les OGM

Publié le : 8 juillet 2005

Fin juin, les Etats européens ont choisi, de conserver l’interdiction des OGM en Europe, malgré une proposition de la Commission européenne de lever cette interdiction (Cf. Revue de Presse du 27 juin 2005). Cela est un choix de société : face aux Etats-Unis et à son agriculture extensive, dans laquelle les OGM ont toute leur place, l’Europe, depuis les années 1990 a fait le choix d’une agriculture plus proche de la nature, plus respectueuse de l’environnement, et de la culture paysanne traditionnelle, privilégiant la qualité et le goût des aliments.

 

L’opinion européenne, en effet, reste à 85% défavorable aux OGM, ne les acceptant « jamais » ou « seulement dans des circonstances exceptionnelles » ou « seulement s’ils sont hautement réglementés et contrôlés ». Et cela est vrai, même pour les pays de l’Est qui rejoignent l’Union.

Hervé Kempf, dans le journal Le Monde de ce jour, appelle donc l’Europe à internationaliser ces valeurs. Il faut soutenir les petits paysans, protéger les sols fragiles,  et « maintenir des communautés paysannes viables et sorties du piège de la pauvreté ». « L’Europe a ici un modèle technique et culturel à promouvoir sur le plan mondial, conclut le journaliste du Monde. Il lui reste à l’assumer pleinement. »

<p>Le Monde (Hervé Kempf) 08/07/2005</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres