Les « prime editors » : éditer sans « couper »

Publié le 30 Mai, 2024

Une recherche conjointe, menée par Yutaro Shuto, Ryoya Nakagawa et Osamu Nureki de l’université de Tokyo, a permis de déterminer la structure spatiale de divers processus d’un nouvel outil d’édition génétique appelé « prime editor » (cf. Les « prime editors », « traitement de texte » de la génétique). L’analyse fonctionnelle basée sur ces structures a également révélé comment un « prime editor » pouvait réaliser une « transcription inverse », synthétisant de l’ADN à partir de l’ARN, sans « couper » les deux brins de la double hélice.

Clarifier ces mécanismes moléculaires contribue « grandement » à concevoir des outils d’édition de gènes « suffisamment précis » pour les traitements par thérapie génique, affirment les chercheurs. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature [1].

Un « traitement de texte »

Les systèmes de « prime editing » sont composés de deux éléments. Le premier est le « prime editor », qui combine une protéine SpCas9, utilisée dans l’outil CRISPR-Cas, et une transcriptase inverse, une enzyme qui transcrit l’ARN en ADN. Le second composant est un ARN guide modifié (pegRNA) qui identifie la séquence cible dans l’ADN et code l’édition souhaitée.

Dans ce complexe, l’éditeur principal fonctionne comme un « traitement de texte », remplaçant avec précision les informations génomiques. Cet outil a déjà été mis en œuvre avec succès dans des cellules vivantes d’organismes tels que des plantes, le poisson zèbre ou encore la souris. Toutefois, la manière dont ce complexe moléculaire exécute chaque étape du processus d’édition n’était pas claire, principalement en raison du manque d’informations sur sa structure spatiale.

Les chercheurs entendent utiliser leurs récentes découvertes pour mettre au point des « prime editors » améliorés.

 

[1] Structural basis for pegRNA-guided reverse transcription by the prime editor, Nature (2024). DOI: 10.1038/s41586-024-07497-8

Source : Phys.org, University of Tokyo (29/05/2024) – Photo : iStock

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

istock-513987873
/ Fin de vie

Trisomie 21 et Covid : six fois plus de probabilité de ne pas être réanimé

Une étude indique qu’une personne porteuse de trisomie 21 et atteinte de Covid lors de l’épidémie avait six fois plus ...
Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres