Les effets néfastes du bisphénol A sur la reproduction humaine masculine

Publié le : 21 janvier 2013

 Une équipe de chercheurs français dirigée par le Pr René Habert a démontré que le bisphénol A (BPA) "entraînait des défauts du développement des organes sexuels masculins, en inhibant la production de testostérone". Le bisphénol A "est un composé chimique qui entre dans la composition de plastique et de résine". On en trouve par exemple dans les bouteilles, les biberons, les canettes ou les boîtes de conserve. 
L’étude française a permis de constater que "l’exposition des testicules foetaux humains au BPA réduit la production de testostérone, et celle d’une autre hormone testiculaire qui est nécessaire à la descente des testicules dans les bourses au cours du développement foetal". Or, cette émission de testostérone par le testicule est "cruciale" dans le développement du foetus car "elle entraîne la masculinisation des organes sexuels, qui, en absence d’hormones se différencient en organes génitaux féminins" explique René Habert. Cette baisse de production dans le développement foetal peut provoquer deux anomalies qui font l’objet d’une intervention chirurgicale après la naissance: l’hypospadias et le cryptorchidisme. 
Au regard de cette étude, le Pr René Habert suppose que le bisphénol A est une des causes de la chute de production de spermatozoïdes à l’âge adulte ainsi que de la hausse des cancers testiculaires. 
Depuis que le bisphénol A est suspecté de produire de tels effets négatifs, la vente de biberons contenant ce composé chimique est interdite depuis janvier 2011 en Europe. Cette interdiction "s’étendra à tous les contenants alimentaires à partir de juillet 2015 en France".  

 Le quotidien du médecin.fr 17/01/13 - Sante.lefigaro.fr (Cyrille Vanlerberghe) 18/01/13 - La-croix.com (Denis Sergent) 18/01/13

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres