Le séquençage du chromosome 21 : un espoir thérapeutique ?

Publié le 30 Avr, 2000

Les résultats du séquençage

 

La revue Nature du 18 mai publie les résultats d’une équipe internationale de chercheurs américains, européens et japonais qui viennent pour la première fois de décrypter la structure du chromosome 21. Depuis que le Pr Lejeune a découvert en 1959 que le « Down syndrome » (anciennement appelé mongolisme) survient quand il y a trois copies du chromosome 21, la structure de ce chromosome a été intensivement étudiée(1). C’est le plus petit des chromosomes humains. Alors que le chromosome 22, le premier chromosome à avoir été entièrement décrypté, en décembre dernier, comprend 545 gènes, celui-ci ne contient que 225 gènes. On compte 127 gènes déjà connus et 98 séquences codantes correspondant à des gènes non encore répertoriés. Il contient également 59 pseudogènes : séquences d’ADN dérivées de gènes archaïques et devenus incapables d’exprimer un produit protéique et dont la finalité n’est pas connue actuellement. Il représente environ 1 à 1,5% du génome humain.

 

Une première étape

Ce travail ouvre la voie à une meilleure compréhension des pathologies liées au chromosome 21 : la trisomie 21 bien sûr qui est l’anomalie chromosomique la plus fréquente et la première cause de handicap mental dans le monde, certaines formes de la maladie d’Alzheimer, certaines leucémies et tumeurs solides…

 

Si la carte de ce chromosome est maintenant décryptée il faut à présent découvrir la fonction biologique de ces gènes, c’est à dire savoir comment relier leur activité (production d’une protéine spécifique du gène qui a une action précise dans la cellule) à la conséquence, au niveau macroscopique, c’est à dire sur l’individu. Ce travail est estimé à une dizaine d’années de recherches au moins. C’est cependant un pas en avant, plein d’espoir pour les chercheurs et les familles ; une première étape nécessaire, pas suffisante.

 

Un nouvel espoir

 

La pauvreté du chromosome 21 en séquences codantes est le résultat le plus inattendu du séquençage. Le fait que le chromosome 21 ne contienne que peu de gènes explique peut-être que la trisomie 21 soit la maladie chromosomique la mieux tolérée dans l’espèce humaine. La trisomie 21 est compatible avec la vie alors qu’on ne connaît pas d’enfant trisomique 22 vivant. Cette découverte est donc une nouvelle raison d’espérer pour les familles. La recherche doit continuer dans tous les domaines : fondamental, psychologique et social et cette recherche à visée thérapeutique doit être mise au service des patients et de leurs familles. Souhaitons que cette découverte capitale relance l’intérêt des pouvoirs publics pour une anomalie chromosomique qui touche 1 nouveau-né sur 700 ! Cette recherche est d’autant plus intéressante que toute découverte relative à la trisomie 21 aura des conséquences importantes sur la connaissance des mécanismes d’autres maladies génétiques. 

 

(1) Nature / vol 405 / 18 mai 2000 : 1ère ref bibliographique : Lejeune J., Gautier M., Turpin R. Etude des chromosomes somatiques des neufs enfants mongoliens. CR Acad. Sci. Paris 248, 1721-1722 (1959)

 

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

PMA : les enfants nés d'un don veulent des informations, voire beaucoup plus
/ PMA-GPA

PMA : les enfants nés d’un don veulent des informations, voire beaucoup plus

Selon une étude, les adultes conçus avec les gamètes d’un donneur expriment « un intérêt significatif pour l’obtention d’informations relatives au ...
Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres