Le rapport Fiori rejeté par le parlement européen

Publié le : 30 novembre 2001

Les eurodéputés ont rejeté hier le texte de la résolution du rapport de l’italien Francesco Fiori présentée par la commission temporaire chargée d’étudier «  les implications des nouvelles technologies médicales et génétiques « . Ce texte recommandait principalement l’interdiction du clonage thérapeutique et la création d’embryons pour la recherche. 
D‘un coté le groupe des démocrates chrétiens appuyés des verts et des communistes d’un coté, de l’autre les socialistes et les libéraux ont débattu trois longues heures. Ces discussions ont soulevé de nombreuses contradictions sans réussir à faire émerger un compromis. Marie-Thérèse Hermange, un des députés rapporteurs, explique : « le texte était crédible mais trop large. Personne ne s’y retrouvait ».
La convocation d’une nouvelle commission parlementaire ne paraissant pas opportune, ces questions sont maintenant entre les mains des chefs d’État et de gouvernement. La France et l’Allemagne proposent la conclusion d’une convention internationale sous l’égide de l’ONU (cf. revue de presse du 20.11.01).

<p>La Croix 30/11/01 - Le Figaro 30/11/01 - Fenêtreeurope 30/11/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres