Le « navire pour l’avortement » contournera la législation guatémaltèque

Publié le 22 Fév, 2017

L’ONG néerlandaise « Women on waves » réitère[1] son opération « navire pour l’avortement », cette fois-ci à destination du Guatemala. Dans ce pays, l’avortement est autorisé si la vie de la mère est en danger. L’ONG veut proposer « des services gratuits aux femmes désirant mettre fin à une grossesse non désirée », en contournant la législation locale : le navire restera quelques jours au port avant de rejoindre les eaux internationales où les organisatrices délivreront des pilules abortives qu’elles estiment « efficace et sans danger ». L’opération ayant lieu dans les eaux internationales, elles considèrent qu’« il n’y a pas de violation de la législation guatémaltèque ».

 

[1] Un “navire pour l’avortement” se dirige vers le Maroc (2012)

Le ”bateau de l’avortement” fait des vagues aux Pays-Bas (2009)

‘Bateau de l’avortement” : le Portugal condamné (2009)

Le bateau de l’avortement dans un port polonais (2003)

Des avortements pratiqués au large de l’Irlande (2001)

AFP (23/02/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres