L’Allemagne va légiférer sur les tests génétiques

Publié le : 21 avril 2009

Alors que de plus en plus de tests génétiques (tests de paternité, prédictifs…) sont accessibles sur Internet, moyennant finances, le Parlement allemand devrait examiner cette semaine un projet de loi les réglementant.

Les tests prénatals censés dépister les maladies qui pourraient survenir à l’âge adulte seront interdits ; sauf cas particulier comme celui d’une famille où plusieurs femmes seraient mortes jeunes d’un cancer du sein, par exemple. Les tests de paternité effectués à l’insu de la mère seront aussi interdits et passibles de 5 000 d’amende. Par ailleurs, ni les employeurs (sauf en cas de manipulations de substances dangereuses pour des personnes allergiques), ni les assureurs (sauf pour des contrats d’assurance-vie ou décès dépassant les 300 000 €) ne pourront recourir aux tests génétiques.

Les tests prénatals visant à détecter des maladies ou des handicaps qui touchent l’enfant dès sa naissance (comme la trisomie 21) resteront eux autorisés.

La Croix (Michel Verrier) 21/04/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres