La semaine bioéthique – 16 nov. 2021

Publié le 16 Nov, 2021

45 ans pour la « femme qui porte l’enfant », 60 ans pour l’autre membre du couple, celui « qui n’a pas vocation à porter l’enfant ». L’homme ou la seconde femme du couple. Ce sont les limites d’âge fixées par un arrêté du 26 octobre dernier publié au Journal officiel le 7 novembre 2021. En Californie, en 2019, un couple a donné naissance à une petite fille. Mais, la clinique de fertilité avait implanté le mauvais embryon lors de la fécondation in vitro. Ils ont porté plainte devant le Tribunal de Los Angeles. Des chercheurs de l’université de Harvard et d’un hôpital de Boston dans le Massachusetts, ont mis en évidence un « mécanisme intégré » aux cellules souches embryonnaires « leur permettant de s’autodétruire pour éviter la réplication » quand elles sont « défectueuses ».

 

Partager cet article

Synthèses de presse

Sperme
/ Tous les autres thèmes

Infertilité masculine : des essais de cryoconservation testiculaire début 2022

Face à l’augmentation du nombre de cancers infantiles en Ecosse, la recherche en vue de la restauration de la fertilité ...
Supprimer la clause de conscience ? Des questions juridiques et éthiques
/ IVG-IMG

Supprimer la clause de conscience ? Des questions juridiques et éthiques

Depuis le lundi 29 novembre 2021, l’Assemblée nationale examine la proposition de loi « visant à renforcer le droit à ...
02_ogm_mais_8
/ OGM

La Commission européenne pourrait déréguler les « nouveaux OGM » dès 2023

La directive 2001/18 encadre actuellement « la mise sur le marché, la traçabilité et l’étiquetage des cultures génétiquement modifiées ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres