La semaine bioéthique – 16 nov. 2021

Publié le 16 Nov, 2021

45 ans pour la « femme qui porte l’enfant », 60 ans pour l’autre membre du couple, celui « qui n’a pas vocation à porter l’enfant ». L’homme ou la seconde femme du couple. Ce sont les limites d’âge fixées par un arrêté du 26 octobre dernier publié au Journal officiel le 7 novembre 2021. En Californie, en 2019, un couple a donné naissance à une petite fille. Mais, la clinique de fertilité avait implanté le mauvais embryon lors de la fécondation in vitro. Ils ont porté plainte devant le Tribunal de Los Angeles. Des chercheurs de l’université de Harvard et d’un hôpital de Boston dans le Massachusetts, ont mis en évidence un « mécanisme intégré » aux cellules souches embryonnaires « leur permettant de s’autodétruire pour éviter la réplication » quand elles sont « défectueuses ».

 

Partager cet article

Synthèses de presse

Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions
/ PMA-GPA

Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions

Chypre entend devenir une destination privilégiée du "tourisme médical" en matière de PMA. Choisir le sexe de son bébé y ...
Allemagne : le Conseil d'éthique entre prévention du suicide et "autodétermination"
/ Fin de vie

Allemagne : le Conseil d’éthique entre prévention du suicide et “autodétermination”

Le comité d'éthique souhaite créer une « prise de conscience », préciser « les contours préalables aux décisions de suicide ...
cese
/ Fin de vie

Convention citoyenne sur la fin de vie : le CESE se dote d’un “comité de gouvernance”

La SFAP propose aux participants à la convention une "immersion d’un ou deux jours dans une structure de soins palliatifs" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres