La pratique de la sédation est en hausse constante aux Pays-Bas

Publié le 24 Mar, 2017

Aux Pays-Bas, en 2016, 20% des personnes décédées à domicile étaient inconscientes au moment de leur mort.

 

Cette pratique consiste à administrer à un patient, pendant la dernière phase de sa vie, des substances délivrées par le pharmacien, principalement du Midazolam[1], afin que ce dernier ne soit pas conscient au moment de sa mort.

 

L’administration d’une sédation a concerné 32 500 personnes en 2016 aux Pays-Bas, soit une augmentation de 14 000 personnes en 5 ans [2].

 

[1] Le Midazolam  est un produit recommandé pour les sédations par les directives de la Société royale de Médecine des Pays-Bas (KNMG).

[2] « Selon les cas étudiés par la SFK (Fondation pour les statistiques pharmaceutiques), la moyenne d’âge des personnes décédées après sédation s’élève pour 2016 à 76 ans ». 

 

Institut Européen de Bioéthique, (23/03/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Inde : « Personne, y compris un médecin, n’est autorisé à provoquer la mort d’une autre personne »
/ Fin de vie

Inde : « Personne, y compris un médecin, n’est autorisé à provoquer la mort d’une autre personne »

Le 2 juillet, la Haute Cour de Delhi a rejeté la requête demandant de constituer une commission médicale pour évaluer ...
Passeport
/ PMA-GPA

GPA : la Cour constitutionnelle colombienne demande de nouvelles règles face au risque d’apatridie

La Cour constitutionnelle colombienne a ordonné au ministère des affaires étrangères d’accorder la nationalité colombienne à une petite fille née ...
Pologne : le Parlement rejette une proposition de loi visant à décriminaliser l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement rejette une proposition de loi visant à décriminaliser l’avortement

Le 12 juillet, le parlement polonais a rejeté, avec 218 voix contre 215, une proposition de loi visant à « décriminaliser ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres