La pratique de la sédation est en hausse constante aux Pays-Bas

Publié le 24 Mar, 2017

Aux Pays-Bas, en 2016, 20% des personnes décédées à domicile étaient inconscientes au moment de leur mort.

 

Cette pratique consiste à administrer à un patient, pendant la dernière phase de sa vie, des substances délivrées par le pharmacien, principalement du Midazolam[1], afin que ce dernier ne soit pas conscient au moment de sa mort.

 

L’administration d’une sédation a concerné 32 500 personnes en 2016 aux Pays-Bas, soit une augmentation de 14 000 personnes en 5 ans [2].

 

[1] Le Midazolam  est un produit recommandé pour les sédations par les directives de la Société royale de Médecine des Pays-Bas (KNMG).

[2] « Selon les cas étudiés par la SFK (Fondation pour les statistiques pharmaceutiques), la moyenne d’âge des personnes décédées après sédation s’élève pour 2016 à 76 ans ». 

 

Institut Européen de Bioéthique, (23/03/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres