La lutte contre le trafic d’organes

Publié le : 1 juillet 2003

Le Conseil de l’Europe a présenté à Strasbourg un rapport sur le trafic d’organes.

 

En Europe orientale, des réseaux se sont spécialisés dans la recherche de donneurs vivants. Poussés par la misère, des jeunes gens acceptent, par exemple, de céder pour 3000 dollars un de leurs reins qui sera réimplanté ensuite à un riche acheteur, prêt à payer de trente à soixante fois le prix d’achat du rein.

 

Le Conseil de l’Europe souhaite que tous les pays, de même que les organisations internationales, mettent en place des programmes de lutte contre ces trafics. Il souhaite aussi mieux informer les donneurs potentiels des risques qu’ils courent. Dans tous les pays, des dispositions pénales devraient pouvoir sanctionner les équipes médicales qui effectuent de telles interventions.

<p>Le Quotidien du Médecin (Denis Durand de Bousingen) 01/07/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres