La Floride interdit les avortements après 15 semaines de grossesse

Publié le 19 Avr, 2022

Jeudi 14 avril, le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a signé une loi interdisant l’avortement après 15 semaines de grossesse (cf. Floride, Arizona, Virginie occidentale : vers un délai maximal de 15 semaines pour avorter). La loi n’envisage pas d’exception en cas de viol ou d’inceste. Le texte prévoit un financement de 1,6 million de dollars [1] consacré à des programmes visant à réduire la mortalité et la morbidité infantiles. « La vie est un don sacré qui mérite notre protection », a déclaré le gouverneur, qui s’est dit « fier » de signer ce texte.

La semaine dernière également, le Kentucky a adopté une loi similaire, passant outre le veto du gouverneur démocrate Andy Beshear, rejoignant ainsi le Mississippi et la Louisiane (cf. Avortement : le Kentucky pose de nouvelles limites). Le gouverneur de l’Oklahoma, Kevin Stitt, a quant à lui approuvé un projet de loi visant à interdire presque totalement l’avortement dans son Etat (cf. Etats-Unis : l’Oklahoma va interdire l’avortement).

Jeudi 14 avril encore, la Chambre des représentants du Tennessee a adopté un projet de loi autorisant uniquement les médecins à fournir les produits utilisés pour les avortements médicamenteux [2]. Leur envoi par la poste est interdit. Les contrevenants s’exposent à des sanctions pénales. Les praticiens seront également tenus d’examiner la patiente en personne, et de prévoir deux visites de suivi.

Plus de vingt Etats ont adopté des mesures restrictives en matière d’avortement depuis 2020, « allant de la limitation de la prise en charge à l’interdiction pure et simple ». Des « efforts » qui se sont « intensifiés » en prévision de la décision de la Cour suprême au sujet de l’arrêt Roe v. Wade. Si la juridiction annulait cet arrêt, la réglementation en matière d’avortement reviendrait aux Etats (cf. Etats-Unis : « L’annulation de « Roe » rendra la politique d’avortement au peuple »).

 

[1] Financement récurrent

[2] La House Bill 2416 a été adoptée par 68 voix contre 20

Sources : Washington Times, Susan Ferrechio (14/04/2022) ; CNN, Veronica Stracqualursi (17/04/2022) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres