IVG médicamenteuse : Google et Facebook engagés dans la censure ?

Publié le 17 Sep, 2021

Dans un rapport, le Center for Countering Digital Hate (CCDH) s’offusque de la diffusion par Google et Facebook d’informations relatives à la réversibilité de l’avortement médicamenteux (cf. IVG médicamenteuse : un processus irréversible ?). Des « publicités » qui expliquent que la prise de progestérone peut annuler les effets du mifepristone, le premier des deux produits administrés pour mettre fin à une grossesse (cf. Etude sur l’IVG médicamenteuse : « Je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie. Une douleur sans nom »). Huit Etats américains imposent que les femmes qui ont recours à l’avortement médicamenteux soient informées de cette possibilité.

« Nous avons supprimé un grand nombre des annonces identifiées dans le rapport – dont la plupart étaient inactives et dataient de plusieurs mois ou années – pour avoir enfreint nos politiques concernant l’offre de produits et services pour adultes », a déclaré un porte-parole de Facebook.

De son côté, Lila Rose, présidente de Live Action, un groupe de défense de la vie, a indiqué que Google avait cessé de diffuser leurs publicités. En revanche, « la publicité pour les services d’avortement reste autorisée » pointe-t-elle, déplorant l’absence de « contrepoint ».

 

Sources : The Guardian, Alex Hern (15/09/2021) ; Aleteia, Zelda Caldwell (15/09/2021) – Photo : Tumisu de Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs
/ Genre

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs

Le gouverneur de l’Utah a signé une loi interdisant les chirurgies de changement de sexe et les traitements hormonaux pour ...
Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse
/ Fin de vie

Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse

Vendredi, les deux ministres en charge du débat sur la fin de vie, Agnès Firmin Le Bodo et Olivier Véran, ...
Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres