IVG : Le Gabon abandonne le critère de détresse grave

Publié le 20 Mai, 2021

Un projet de loi modifiant les conditions de dépénalisation de l’IVG a été adopté au Gabon vendredi 14 mai en séance plénière de l’Assemblée nationale. Les modifications s’appliquent à certaines dispositions du Code Pénal portant sur l’Interruption Volontaire de Grossesse :

  • l’état de détresse de la femme n’aura plus besoin d’être qualifié de « grave »,
  • l’état de détresse n’aura plus besoin d’être constaté par les médecins, « la femme étant seule à pouvoir apprécier son état de détresse au moment de la demande »,
  • le délai pendant lequel l’IVG est dépénalisée passe de 10 à 12 semaines de grossesse.

Sources : Gabon Media Time, Mondjo Mouega (19/05/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

10_dpni
/ Dépistage prénatal

DPNI : des élus américains demandent des explications

Une centaine de représentants et sénateurs républicains ont adressé une lettre à la FDA, interrogeant la validité des DPNI ...
Une PME française, leader de la génomique personnalisée ?
/ Génome

Une PME française, leader de la génomique personnalisée ?

SeqOne Genomics, une entreprise montpelliéraine, annonce avoir levé 20 millions d’euros. Son équipe pourrait doubler prochainement ...
CRISPRa, une variante de CRISPR pour produire des cellules iPS

CRISPRa, une variante de CRISPR pour produire des cellules iPS

Des chercheurs finlandais ont mis au point une méthode de reprogrammation qui améliore celle élaborée par Yamanaka ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres