Utah : les pères biologiques devront payer la moitié des frais liés à la grossesse

Publié le 7 Avr, 2021

Aux Etats-Unis, le Sénat de l’Utah a voté une loi obligeant les pères biologiques à financer « la moitié des coûts liés à la grossesse », partageant ainsi les frais avec la mère de l’enfant à naître. Une obligation instituée une fois la paternité établie. Les objectifs de cette loi sont « d’aider les mères à répondre aux besoins essentiels à l’arrivée d’un enfant et d’accroître la responsabilité des hommes face à la paternité ».

Les mères de l’Utah avaient déjà la possibilité d’en appeler à la justice pour « demander une aide pour les frais de naissance », mais elles y avaient jusque-là rarement recours. Des dispositions similaires sont par ailleurs déjà en vigueur dans d’autres Etats, comme le Wisconsin ou l’Etat de New-York.

Vers une diminution des avortements ?

Dans le cas où la femme déciderait d’avorter sans son consentement, le père n’aura pas à y contribuer financièrement, à moins qu’il s’agisse d’un viol.

« Nous voulons aider les gens et être réellement pro-vie », a expliqué le sénateur Brady Brammer, qui a voté ce texte. « L’un des moyens d’y parvenir était d’aider à réduire le fardeau de la grossesse ». De fait, cette loi pourrait avoir comme conséquence une diminution du nombre d’avortements.

Source : BFM TV, Jeanne Bulant (06/04/2021) – Photo : Cindy Parks de Pixabay