IVG en Russie : « triste record mondial »

Publié le : 9 novembre 2011

La Russie détient le taux d’avortements le plus élevé au monde avec 1,7 million d’IVG par an (Cf. Synthèse de presse du 09/07/10). Le déclin démographique que connaît le pays, avec un taux de fertilité bas, pourrait s’expliquer par le recours répété à l’avortement, utilisé comme "méthode contraceptive". Cette pratique a un impact important sur la santé des femmes : 200 000 Russes deviennent stériles après des IVG.

"Le nombre d’IVG constitue le fléau de notre système de santé. C’est notre honte", a déclaré Leïla Adamyan, gynécologue en chef de Russie, à l’occasion des assises médicales francorusses en été 2011. "Mais grâce aux efforts entrepris, nous avons réussi à faire baisser ce taux, y compris chez les adolescentes". En outre, ajoute-t-elle, le taux de mortalité maternelle diminue de 6% à 7% chaque année. Bien que des disparités subsistent, le pays est "sur la bonne voie, de même pour la mortalité infantile", conclut le Pr Adamnyan.

Le Quotidien du médecin.fr 09/11/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres