IVG au Mexique : l’objection de conscience remise en cause

Publié le 21 Sep, 2021

Lundi 20 septembre, la Cour suprême du Mexique a déclaré « invalide » un article de la loi générale sur la santé qui consacre l’objection de conscience, au motif qu’il était « vague » et portait « atteinte aux droits des patients, en particulier des femmes et des femmes enceintes ». Huit magistrats ont voté cette invalidation sur onze.

Il y a quelques jours la Cour suprême avait déclaré inconstitutionnelles les lois des États qui punissaient l’avortement d’une peine d’emprisonnement (cf. Décriminalisation de l’avortement au Mexique ; Mexique : une seconde décision de la Cour suprême dépénalise l’avortement dans l’Etat de Sinaloa).

Les juges se sont réunis mardi 21 septembre afin de définir « les lignes directrices minimales pour l’exercice de l’objection de conscience du personnel médical ».

 

Source : France 24, AFP (21/09/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Irlande : un couple de femmes reconnu comme « famille de deux mères »
/ PMA-GPA

Irlande : un couple de femmes reconnu comme « famille de deux mères »

Ranae et Audrey ont deux filles. Elles sont issues d’une « maternité partagée » ou ROPA (Réception d’ovule du partenaire) ...
57_justice_usa_16
/ IVG-IMG

USA : 12 Etats poursuivent en justice l’administration Biden au sujet de l’avortement

Le procureur de l’Ohio Dave Yost a intenté une action au sujet d'une règlementation sur l'avortement, devant le tribunal de ...
Une gynécologue devant le Conseil de l’Ordre pour sa prise en charge d’un jeune homme
/ Genre

Une gynécologue devant le Conseil de l’Ordre pour sa prise en charge d’un jeune homme

Le jeune homme à l’état civil souhaitait se voir prescrire « une hormonothérapie féminisante ». Sa mère, inquiète, a contacté ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres