Italie : un homme paralysé autorisé à recourir au suicide assisté

Publié le 23 Mai, 2022

En Italie, un homme paralysé « qui ne peut bouger que les yeux » a reçu l’autorisation du comité d’éthique de la région des Marches de recourir au suicide assisté. Fabio Ridolfi est âgé de 46 ans. Il est alité depuis 18 ans.

Le feu vert du comité a été accordé « sur la base du précédent établi par le cas de DJ Fabo », précise l’association Luca Coscioni, qui milite pour l’euthanasie. Cet homme tétraplégique s’était suicidé dans une clinique suisse, avec le concours de Marco Cappato, membre de l’association, en 2017 (cf. Italie : un militant italien pour l’aide au suicide acquitté). La Cour constitutionnelle italienne avait estimé que « le suicide assisté pouvait être légitime dans certains cas si la personne souhaitant mourir était dans une souffrance intolérable ».

Appelant le parlement à adopter une loi traitant des questions de fin de vie, la Cour avait toutefois rejeté une requête visant à organiser un référendum sur la légalisation de l’euthanasie (cf. Italie : la Cour constitutionnelle dit non à un référendum sur l’euthanasie). « La protection minimale de la vie humaine, nécessaire au regard de la Constitution, ne serait pas préservée », avait estimé la Cour, faisant « spécifiquement référence aux personnes vulnérables ».

Fabio Ridolfi est la deuxième personne de la région des Marches à être autorisée à se suicider après le décès de DJ Fabo. Un homme tétraplégique de 44 ans prénommé Mario a également été autorisé à utiliser un barbiturique, le Tiopentone, pour mettre fin à sa vie.

 

Source : ANSA (19/05/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres