iPS : Des scientifiques développent un hydrogel qui accélère la gastrulation

Publié le 16 Déc, 2022

Des scientifiques de l’UNSW Sydney, dirigés par le professeur Kris Kilian, ont mis au point un hydrogel dans lequel des cellules souches pluripotentes induites humaines (iPS) ont déclenché un processus ressemblant à celui de la gastrulation, après deux jours seulement de culture cellulaire.

Or, la gastrulation, au cours de laquelle les cellules commencent à se différencier, est une phase se produisant au 14ème jour du développement embryonnaire. Un stade à partir duquel la recherche embryonnaire est interdite (cf. Recherche sur l’embryon : plus aucune limite ?).

Une « première étape » ?

Cette recherche, dont les résultats ont été publiés dans la revue Advanced Science [1], vise ainsi à imiter l’embryogenèse humaine. Dans cette optique, les scientifiques ont développé un biomatériau pour reproduire la surface d’un utérus humain, qui incite les cellules à démarrer un processus ressemblant à celui de la gastrulation. Une solution rapide et peu coûteuse, estime Kris Kilian.

Pour le professeur, cette recherche est une première étape avant de savoir mettre au point tous types de tissus, à des fins de recherche ou pour la médecine régénérative. Mais déclencher la gastrulation ne suffit pas, tempère le scientifique, « nous devons maintenant fournir d’autres signaux pour maintenir la différenciation ».

 

[1] Pallavi Srivastava et al, Defined Microenvironments Trigger In Vitro Gastrulation in Human Pluripotent Stem Cells, Advanced Science (2022). DOI: 10.1002/advs.202203614

Source : Phys.org (15/12/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres