Interface cerveau-machine : le haut du corps maintenant

Publié le 29 Sep, 2023

Un Suisse, paralysé, est devenu la première personne à tester une nouvelle technologie qui « lit ses pensées à l’aide d’une intelligence artificielle », et transmet ensuite des signaux à ses bras, ses mains et ses doigts par l’intermédiaire de son propre système nerveux « afin de rétablir le mouvement ».

C’est la première fois que ce système est utilisé pour la « fonction des membres supérieurs », a déclaré mercredi Onward, la société néerlandaise qui en est à l’origine. Le dispositif avait déjà permis à un homme paraplégique de remarcher (cf. Un paraplégique parvient à remarcher grâce à une interface cerveau-machine).

« La mobilité du bras est plus complexe », explique la chirurgienne Jocelyne Bloch, qui a réalisé les procédures d’implantation et cofondé Onward. « La musculature de la main est assez fine, avec de nombreux petits muscles différents activés en même temps pour certains mouvements », ajoute-t-elle.

Le patient souhaite rester anonyme. Agé de 46 ans, il a perdu l’usage de ses bras après une chute. « Jusqu’à présent, tout se passe bien », assure le Dr Bloch. « Nous sommes en mesure d’enregistrer l’activité cérébrale et nous savons que la stimulation fonctionne », « mais il est trop tôt pour parler des progrès qu’il a réalisés ».

Deux autres patients doivent participer à cet essai clinique, dont les résultats complets seront publiés ultérieurement.

 

Source : Medical Xpress, Lucie Aubourg (27/09/2023) – Photo : iStock

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres