France : Inauguration de la première usine de « médicaments-cellules »

Publié le : 11 septembre 2013

La première plateforme française de production à grande échelle de « médicaments-cellules » a été inaugurée mardi 10 septembre 2013 aux Ulis (Essone). Cette plateforme, qui devient « la plus importante au niveau européen« , est pilotée par CellForCure, filiale du groupe biopharmaceutique LFB. Les premiers lots de produits « sont attendus d’ici fin 2013, dans le cadre d’essais cliniques.« 

 

« Le traitement des maladies est à l’aube d’une révolution : aujourd’hui on soigne avec des molécules, demain, on soignera avec des médicaments-cellules » a déclaré Christian Béchon, PDG du LFB, qualifiant ce nouveau plateau de « maillon industriel indispensable » au développement des thérapies cellulaires, « une médecine personnalisée. » « La thérapie cellulaire fait partie des filières émergentes « , a ajouté Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, qui participait à l’inauguration de cette première plateforme. 

 

Les cinq produits en cours de développement visent le mélanome, l’ischémie cardiaque, le cancer du sang, un certain type de diabète et l’incontinence anale. « Le défi industriel, c’est de produire en grand nombre de petits lots individuels en parallèle, faire du sur-mesure en grand nombre« , détaille Pierre-Noël Lirsac, président de la filiale consacrée à la thérapie cellulaire CellForCure. En effet, « 70% des thérapies cellulaires sont dites autologues, c’est-à-dire produites à partir des propres cellules du malade auxquelles elles sont destinées.« 
Le marché de la thérapie cellulaire a atteint 500 millions d’euros en 2012. Il est évalué à 10 milliars d’euros en 2020, porté par un taux de croissance annuel estimé entre 20 et 40%.

 

<p> AFP 11/09/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres