France : 3ème naissance après vitrification embryonnaire

Publié le : 11 janvier 2012

Fin novembre 2011, au CHU de Montpellier, est né le 3eme bébé issu de la technique de "vitrification embryonnaire" (Cf. Synthèse de presse d’août 2011). Ce procédé consiste à congeler de manière ultra-rapide l’embryon, pour qu’il reste intact avant d’être implanté dans l’utérus maternel.
Selon le Pr Hamamah, qui dirige l’assistance médicale à la procréation (AMP) au CHU, cette technique aurait doublé le taux de réussite des fécondations in vitro, passant de 24% à 50% de grossesses chez les patientes.
Actuellement, 25 grossesses obtenues par ce procédé sont en cours.

En France, une trentaine d’établissements proposent la vitrification. Selon la loi de bioéthique de 2011, cette méthode est exclusivement réservée aux couples ayant recours à l’AMP ou aux femmes soumises à des traitements stérilisants, contrairement à l’Espagne et à la Belgique où cette technique a été étendue à toute personne voulant conserver ainsi ses embryons.

20 minutes (Caroline Rossignol) 10/01/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres