FIV : un risque plus élevé de cancer infantile

Publié le 8 Sep, 2022

Selon une étude dirigée par le professeur Ulla-Britt Wennerholm, à Göteborg en Suède, les enfants nés d’une FIV mettant en œuvre des embryons congelés puis décongelés avant d’être implantés, présentent un risque plus élevé de développer un cancer infantile.

L’étude, publiée dans PLOS Medicine, a été réalisée à partir des données de près de huit millions d’enfants scandinaves nés au Danemark, en Norvège, en Suède et en Finlande entre 1984 et 2015. Parmi les 171.744 enfants nés par FIV, 22.630 l’ont été avec la technique de congélation des embryons. 48 d’entre eux ont développé un cancer.

Source : Bionews, Michael Limmena (05/09/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Belgique : une victime des attentats euthanasiée à 23 ans
/ Fin de vie

Belgique : une victime des attentats euthanasiée à 23 ans

Shanti De Corte, une jeune flamande de 23 ans, a été euthanasiée pour « souffrance psychiatrique irrévocable ». Une enquête a ...
« Derniers secours » : première formation sur la fin de vie en France
/ Fin de vie

« Derniers secours » : première formation sur la fin de vie en France

Les formations « derniers secours » viennent d’être lancées en France par la SFAP. Elles existaient déjà dans une vingtaine d’autres ...
Canada : des « adaptations » possibles pour les détenus transgenres
/ Genre

Canada : des « adaptations » possibles pour les détenus transgenres

Les détenus purgeant une peine fédérale au Canada peuvent désormais être incarcérés dans la prison correspondant à "l’identité de genre" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres