Fécondation in vitro … 20 ans après

Publié le 22 Fév, 2002

Amandine, premier ” bébé-éprouvette “, est née il y a 20 ans, le 24 février 1982. Depuis, le nombre de naissances par assistance médicale à la procréation (AMP) est en hausse due au renforcement de la technicité des centres et au recours à l’ICSI (technique consistant à introduire à l’aide d’une micropipette un spermatozoïde dans un ovocyte).

 

En 1998, 13 453 enfants sont nés par AMP, soit 1,8% des naissances en France.

 

Aujourd’hui, les spécialistes de l’AMP reconnaissent qu’il manque de données scientifiques sur le devenir des enfants nés par fécondation ” in vitro “. Le professeur François Olivennes, responsable de l’unité AMP à l’hôpital Antoine Béclère explique : ” les seules études qu’on peut considérer comme valides portent sur les données périnatales, c’est à dire à la naissance. Il s’agit d’études sur le taux de prématurité, de petit poids, de malformations “. Selon lui, les principales difficultés concernent les naissances multiples. On recense en France, après une FIV, environ 25% de grossesses gémellaires et 3% de grossesses triples.

 

A propos de l’étude publiée dans The Lancet début février (cf. revue de presse du 08/02/02) affirmant que les enfants issus de FIV avaient plus de risques d’être atteints de problèmes neurologiques, le professeur Olivennes nuance : ” cette étude comporte certains biais, en particulier le fait que les enfants FIV sont généralement des enfants hyper-suivis, hyper-entourés et donc susceptibles d’être orientés vers des centres de prise en charge “.

Enfin, Sylvie Tiné-Brissiau, psychologue clinicienne et psychanalyste au sein d’une équipe FIV, aborde la question de la révélation ou non du mode de conception à l’enfant né par AMP. Elle explique qu’ ” au début, les équipes étaient plutôt sur le discours du secret (…). Aujourd’hui, cela a radicalement changé et on conseille plutôt au couple un discours de transparence, de limpidité sur leur histoire. Cela permet d’éviter à l’enfant une annonce non prévue “.

 

La revue de presse quotidienne représente toutes les opinions exprimées dans la presse sur l’actualité bioéthique. Celles-ci ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.

La Croix (Pierre Bienvault) 22/02/02

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres