Etats-Unis : pas de vaccin, pas de greffe

Publié le 11 Oct, 2021

Aux Etats-Unis, un hôpital du Colorado a refusé une transplantation à une femme qui ne voulait pas être vaccinée contre le Covid-19. Leilani Lutali a fait valoir son objection de conscience en raison de l’utilisation de cellules embryonnaires issues d’un avortement pour le développement des vaccins contre le Covid-19 (cf. Vaccin et avortement : la Vatican donne des clés de discernement).

Suite à son refus, l’hôpital où elle était prise en charge, l’UCHealth l’a informée que son statut sur la liste d’attente pour les transplantations rénales serait « inactivé », à moins qu’elle ne se fasse vacciner « dans les 30 jours ». Une politique adoptée, ou en passe de l’être, par d’autres centres de transplantation aux États-Unis.

Les centres de transplantation peuvent « exiger des patients qu’ils arrêtent de fumer, qu’ils évitent de consommer de l’alcool ou qu’ils prouvent qu’ils prendront des médicaments indispensables afin d’éviter les rejets d’organes », affirme Dan Weaver, porte-parole de l’hôpital.

 

Source : BioEdge, Michael Cook (09/10/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

10_dpni
/ Diagnostic Prénatal

Le développement mondial du marché du test prénatal non invasif

Le marché du test de dépistage prénatal non invasif (DPNI) qui analyse l'ADN fœtal, devrait atteindre les 7,3 milliards en ...
Test de grossesse
/ IVG-IMG

IVG : « C’était tellement écrasant que je me suis mise à pleurer »

Erica avait toujours dit que si elle tombait enceinte de façon inattendue, elle ne garderait pas le bébé, mais brusquement ...
Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique
/ E-santé

Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique

Olivier Véran a annoncé hier le déploiement de l’ENS pour l’ensemble des français et des soignants, dès le 1er janvier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres