Etats-Unis : pas de vaccin, pas de greffe

Publié le 11 Oct, 2021

Aux Etats-Unis, un hôpital du Colorado a refusé une transplantation à une femme qui ne voulait pas être vaccinée contre le Covid-19. Leilani Lutali a fait valoir son objection de conscience en raison de l’utilisation de cellules embryonnaires issues d’un avortement pour le développement des vaccins contre le Covid-19 (cf. Vaccin et avortement : la Vatican donne des clés de discernement).

Suite à son refus, l’hôpital où elle était prise en charge, l’UCHealth l’a informée que son statut sur la liste d’attente pour les transplantations rénales serait « inactivé », à moins qu’elle ne se fasse vacciner « dans les 30 jours ». Une politique adoptée, ou en passe de l’être, par d’autres centres de transplantation aux États-Unis.

Les centres de transplantation peuvent « exiger des patients qu’ils arrêtent de fumer, qu’ils évitent de consommer de l’alcool ou qu’ils prouvent qu’ils prendront des médicaments indispensables afin d’éviter les rejets d’organes », affirme Dan Weaver, porte-parole de l’hôpital.

 

Source : BioEdge, Michael Cook (09/10/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Télémédecine : attention aux "dérapages"
/ E-santé

Télémédecine : attention aux “dérapages”

« Il faut réguler la télémédecine car il y a trop de dérapages » alerte le Dr Tafani, président du Conseil de ...
61_conseil_etat_facade
/ Genre

Transgenre : le Conseil d’Etat valide l’utilisation du “prénom d’usage” dans les écoles

Une décision qui « méconnaît la protection due à l’enfant » pour l'association Juristes pour l'enfance ...
Cancer : vers une thérapie cellulaire utilisant CRISPR ?
/ Génome

Cancer : vers une thérapie cellulaire utilisant CRISPR ?

Sanofi et Scribe Therapeutics ont annoncé s'associer pour développer des thérapies cellulaires basées sur la technologie CRISPR ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres