Etats-Unis : des milliards de moustiques génétiquement modifiés bientôt relâchés

Publié le 15 Mar, 2022

Plus de deux milliards de moustiques mâles génétiquement modifiés vont être relâchés en Californie et en Floride au cours des deux prochaines années. L’opération a reçu le feu vert de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) [1] (cf. Moustiques génétiquement modifiés : entre Dr Jekyll et Mr Hyde).

Ces moustiques sont fabriqués par la société Oxitec, basée à Oxford au Royaume-Uni. L’objectif est de combattre les maladies transmises par les moustiques, comme la dengue, la fièvre jaune et le Zika (cf. Brésil : des moustiques génétiquement modifiés pour éradiquer le virus Zika ?). Les moustiques Aedes aegypti mâles ne piquent pas les êtres humains, au contraire des femelles. La modification génétique introduite entraîne la mort des femelles peu après leur naissance.

Le projet doit encore être approuvé par les Etats de Californie et de Floride, mais le premier lâché devrait avoir lieu cette année.

Un projet controversé

La Floride avait déjà accueilli un essai l’année dernière au cours duquel des millions de moustiques du même type avaient été relâchés dans les Keys (cf. Floride : lâcher des Moustiques OGM pour lutter contre les maladies ?). « Une initiative destructrice et dangereuse pour la santé publique » selon l’organisation Friends of the Earth. Car « une fois libérés dans l’environnement, les moustiques génétiquement modifiés ne peuvent être rappelés », rappelle le Dr Robert Gould, président de l’association San Francisco Bay Physicians for Social Responsibility.

De son côté le directeur du Center for Food Safety, Jaydee Hanson, qualifie l’expérience de « dangereuse et inutile » car il n’y a « aucun cas de dengue, de fièvre jaune, de chikungunya ou de Zika acquis localement en Californie ».

« Les scientifiques ont trouvé du matériel génétique de moustiques génétiquement modifiés dans les populations sauvages à des niveaux significatifs, ce qui signifie que les moustiques génétiquement modifiés ne sont pas stériles, pointe Dana Perls, responsable du programme alimentaire et technologique de Friends of the Earth. Les moustiques génétiquement modifiés pourraient entraîner beaucoup plus de problèmes de santé et d’environnement qu’ils n’en résoudraient ».

Au total, deux milliards de moustiques seront relâchés en Californie, et 400 millions en Floride, où des millions de moustiques se sont déjà répandus.

 

[1] Environmental Protection Agency

Source : Daily Mail, Ryan Morrison (10/03/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Etats-Unis : un distributeur de contraception d’urgence dans une université
/ IVG-IMG

Etats-Unis : un distributeur de contraception d’urgence dans une université

L’université George Washington de Washington DC a installé un distributeur automatique de contraception d’urgence ...
PMA : plus de 500 Japonaises ont eu recours à des donneurs de sperme étrangers
/ PMA-GPA

PMA : plus de 500 Japonaises ont eu recours à des donneurs de sperme étrangers

Depuis mars 2019, plus de 500 Japonaises ont eu recours à la banque de sperme Cryos International basée au Danemark ...
Euthanasie : un nouveau "non" de la Cour constitutionnelle portugaise
/ Fin de vie

Euthanasie : un nouveau “non” de la Cour constitutionnelle portugaise

La Cour invoque une « intolérable imprécision » dans la rédaction de la proposition de loi visant à dépénaliser l'euthanasie au Portugal ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres