Floride : lâcher des Moustiques OGM pour lutter contre les maladies ?

Publié le : 19 juin 2020

Pour lutter contre la propagation de maladies par les piqures de moustiques, l’État de Floride a autorisé cette semaine l’entreprise de biotechnologie Oxitec à lâcher 750 millions de moustiques génétiquement modifiés dans les îles Keys en Floride. 

 

Désignés OX5034, ces moustiques ont été modifiés pour transmettre à leur progéniture femelle une protéine particulière réduisant son taux de survie. Le but à terme est de réduire les populations globales de moustiques et de diminuer ainsi la propagation des maladies potentiellement mortelles telles que le Zika, la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune.

 

Les moustiques modifiés – de l’espèce Aedes aegypti – sont tous mâles et la société Oxitec affirme que, « comme seuls les moustiques femelles peuvent piquer, il n’y a aucun risque pour l’homme de les relâcher ». Mais de nombreux résidents locaux et groupes de défense de l’environnement s’opposent à ce projet, dénonçant l’absence d’analyse sérieuse des risques environnementaux. La presse locale rapporte que les habitants en colère « refusent d’être traités comme des « cobayes » pour le « super-moustique » ou « Robot-Frankenstein » ».

 

Les défenseurs de l’environnement s’inquiètent des conséquences que la propagation de moustiques génétiquement modifiés pourrait avoir sur les espèces protégées d’oiseaux, de mammifères et d’insectes qui vivent sur les îles Keys et se nourrissent de moustiques. Cependant, l’Agence de protection de l’environnement a approuvé le plan d’Oxitec en mai (cf. Etats-Unis : 1,3 milliard de moustiques génétiquement modifiés pourraient être lâchés), et le ministère de l’agriculture et des services aux consommateurs de Floride a donné son feu vert un mois plus tard.

 

Le projet doit encore recueillir l’approbation de l’agence de contrôle des moustiques des Florida Keys avant d’être mis en œuvre.

 

Pour aller plus loin :

Lâchers de moustiques stériles à la Réunion

Moustiques génétiquement modifiés : entre Dr Jekyll et Mr Hyde

Modification génétique des moustiques par CRISPR… un écosystème menacé

Le Royaume-Uni se dote d’une usine pour créer des moustiques génétiquement modifiés « sans danger »

<p> </p> <p style="margin: 0px;text-align: justify;line-height: normal"><span style="margin: 0px;font-size: 9pt">CNN, Sandee Lamotte (18/06/2020)</span></p> <p style="margin: 0px;text-align: justify;line-height: normal"><span style="margin: 0px;font-size: 9pt">Daily Mail, Michael Thomsen (18/06/2020)</span></p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres