Espagne : les animaux de compagnie deviennent des « êtres à part entière »

Publié le 6 Jan, 2022

Mercredi 5 janvier, une nouvelle loi faisant des animaux de compagnie des « êtres à part entière » avec un « statut juridique propre » est entrée en vigueur en Espagne. Une loi avec des conséquences sur trois textes normatifs, y compris le code civil.

Désormais, les animaux sont « considérés comme d’authentiques membres de la famille ». En cas de divorce entre deux personnes par exemple, « le juge devra prendre en compte le sort d’un éventuel animal de compagnie comme s’il s’agissait d’un enfant, en décidant ou non d’une garde partagée ». Et il « pourra obliger l’un des deux conjoints à honorer les frais liés au soin et à l’entretien dudit animal ».

Pour le député Angel López Maraver, « cette loi est une aberration, qui bafoue le concept familial traditionnel et met au même niveau un fils et un chien » (cf. Espagne : euthanasier les hommes mais pas les animaux ?). Hier également, s’inquiétant de la diminution des naissances dans différents pays, le pape François a déploré que « les chiens et les chats prennent la place des enfants ».

Un deuxième projet de loi est en cours de préparation en Espagne. Il s’agirait maintenant d’interdire de « laisser un chien seul plus 24 heures (3 jours pour un autre animal domestique), d’acheter une de ces bêtes dans une boutique, [et] de sacrifier un animal de compagnie sauf “raison impérieuse ». Le projet prévoit aussi de rendre « obligatoire un document d’identité numérique pour chacun des 10 millions d’animaux de compagnie » du pays.

 

Sources : Libération, François Musseau (05/01/2022) ; La Croix, Loup Besmond de Senneville (05/01/2022) – Photo : Seaq68 de Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres