Maltraitance animale : les animaux « instrumentalisés à des fins électorales » ?

Publié le 24 Sep, 2021

Mercredi 22 septembre, la commission des affaires économiques du Sénat a adopté la proposition de loi « visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale ». La commission a « renforc[é] les sanctions pénales pour les auteurs de maltraitance animale ». Par ailleurs, elle a souhaité intégrer « une dimension préventive », « en encourageant la sensibilisation à l’éthique animale et en prévoyant la prise en charge précoce des enfants lorsque leur foyer a fait l’objet de signalement pour maltraitances animales ». Selon un sondage réalisé par l’Ifop à la demande du site d’information animalière Woopets, 47% des Français seront « attentifs » aux propositions des candidats aux prochaines élections présidentielles en matière de lutte contre la maltraitance animale. Ils étaient 29% en 2012.

Pour Paul Sugy, journaliste et auteur de L’extinction de l’homme Le projet fou des antispécistes (cf. Antispécisme : le mépris de la nature ?), « le paradoxe de cet engouement électoral pour la cause animale est qu’il maquille sous un unanimisme en trompe-l’œil la cristallisation de nouveaux clivages ». Une cause animale « qui se nourrit aux deux mamelles de l’idéologie et de l’émotion populaire », estime-t-il, et ce « au détriment de toute forme de subtilité dans le débat ». « Ainsi, l’écologiste Julien Bayou reprochait lundi matin sur Franceinfo aux chasseurs de faciliter les “féminicides” à cause de la circulation des fusils de chasse dans les campagnes… », dénonce le journaliste.

« C’est en fait le grand drame de la question animale de n’être partout défendue et illustrée qu’au détriment des animaux eux-mêmes », affirme Paul Sugy. Des animaux « instrumentalisés à des fins électorales », ou encore « récupérés par des idéologues dont l’antispécisme n’est que le cache-misère d’une attaque insidieuse contre l’humanisme ».

Add (30/09/2021): Le Sénat débat du texte en séance ce jeudi 30 septembre. Mais « il y a fort à parier que le texte voté au Sénat ne plaira pas aux députés et qu’il passera en commission mixte paritaire avant une seconde lecture. Aura-t-il le temps d’être voté d’ici la fin de la mandature? Ceci paraît difficile ». (Le Figaro, Eric de la Chesnais 29/09/2021)

Sources : Sénat (22/09/2021) ; Le Figaro, Paul Sugy (22/09/2021) – Photo : Christel SAGNIEZ de Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : banque de sperme ou site de rencontre ?
/ PMA-GPA

PMA : banque de sperme ou site de rencontre ?

Une femme célibataire d’une trentaine d’années a été surprise par les similitudes entre une banque de sperme et les sites ...
« Réaliser un humain parfait, ce serait le désocialiser »
/ Génome, Transhumanisme

« Réaliser un humain parfait, ce serait le désocialiser »

Pour Jean-Marie Besnier, "si la prise de pouvoir des technologies sur l’humain se confirme, nous irons vers une hyper-individualisation" ...
19_gpa_enfant
/ PMA-GPA, Tous les autres thèmes

Ukraine : la GPA plutôt que l’adoption internationale ?

La proposition de loi Limon limite "encore un peu plus" la possibilité pour les familles françaises de recourir à l’adoption ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres