“Erreur d’embryon” : une affaire clôturée

Publié le 10 Mai, 2023

Après une longue bataille judiciaire suite à l’implantation du « mauvais » embryon lors d’une FIV (cf. Israël : l’embryon implanté n’est pas celui de la mère), la Cour suprême israélienne a clôturé l’affaire dans une décision en date du 8 mai. Désormais, la petite fille, Sophia, pourra rester avec ses parents non biologiques.

La Cour avait déjà annulé en mars une décision d’un tribunal inférieur qui autorisait les tests génétiques (cf. PMA en Israël : une affaire à rebondissements). Une décision défavorable aux six couples qui souhaitaient vérifier leur potentiel lien génétique avec cet enfant. Saisie en appel, la Cour suprême a décidé de mettre fin à cette affaire en refusant le placement sous tutelle de l’enfant et la poursuite des tests.

Complément du 21/05/2023 : Un autre enfant né après une fécondation in vitro pratiquée par l’hôpital Assuta « pourrait ne pas être génétiquement lié à son père », a indiqué le ministère de la Santé le 18 mai, « suscitant des craintes de nouvelle confusion d’embryons ». « On ignore à ce stade si d’autres parents sont concernés, a précisé l’hôpital. Dès que nous aurons davantage de précisions, nous en informerons le ministère de la Santé et la population, avec les restrictions qu’impose le secret médical ».

Complément du 06/06/2023 : Suite à ces affaires, le ministère de la Santé envisage de nationaliser les cliniques de PMA du pays, pour éviter de « mauvaises pratiques » à l’avenir.

Complément du 08/09/2023 : Le 6 septembre, la Cour suprême s’est prononcée en faveur de la réalisation d’un test génétique sur l’enfant né après l’implantation du “mauvais” embryon lors d’une FIV. Le tribunal des affaires familiales avait rendu une décision en ce sens en juillet 2023 mais le couple qui l’élève avait fait appel.

Complément du 08/03/2024 : D’après une décision du 7 mars du tribunal de la famille de Rishon Lezion, les parents biologiques de la petite fille née suite à l’implantation du “mauvais” embryon lors d’une FIV ont été identifiés après une série de tests génétiques.

 

Sources : The Jerusalem Post, Michael Starr (08/05/2023) ; i24 news (08/05/2023) ; Times of Israël, Michael Horovitz (19/05/2023) ; BioNews, Allegra Enefer (05/06/2023) ; Times of Israel, Renée Ghert-Zand (07/09/2023) ; Times of Israel, Renée Ghert-Zand (07/03/2024)

Partager cet article

Synthèses de presse

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs
/ Genre

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs

La clinique Sandyford de Glasgow a décidé d’interrompre la prescription de bloqueurs de puberté aux mineurs ...
« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie
/ Fin de vie

« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie

Infirmiers et médecins indiquent leur préoccupation « en raison des divergences avec la terminologie internationale et leurs conséquences pour la ...
Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?
/ Fin de vie

Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?

Une femme de 32 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué son grand-père en mettant le feu ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres