DPNI : des élus américains demandent des explications

Publié le 24 Jan, 2022

Une centaine de représentants et sénateurs républicains ont adressé une lettre, le 21 janvier 2022, à la Food and Drug Administration (FDA) sur la nature et la validité des tests prénataux non invasifs (DPNI). En effet, une enquête du New York Times révélait début janvier, que « les tests, qui sont utilisés pour détecter le risque qu’un fœtus ait des anomalies génétiques rares, entraînent souvent des faux positifs ». Selon l’article « les résultats positifs à ces tests sont incorrects environ 85% du temps » (Cf. DPNI : Traquer, quitte à se tromper).

Treize questions sont posées, afin de connaitre le « processus d’approbation des tests, la surveillance de la qualité des tests et les données à partir desquelles les tests de dépistage génétique prénatal sont approuvés par la FDA ». Le but de ce courrier est de « protéger les populations vulnérables comme les personnes handicapées, les mères enceintes et leurs enfants à naître ».

Sénateurs et représentants se disent « préoccupés par le fait que ces tests pourraient constituer une manne financière pour les fabricants en entraînant directement la fin de vies humaines innocentes » (cf. DPNI : Bataille juridique et financière autour d’un brevet).

Sources : Fox News, Ophélie Jacobson (21/01/2022) ; The Hill, Lexi Lonas (20/01/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres