Des iPS créent un foie humain « fonctionnel »

Publié le : 4 juillet 2013

 Dans la revue scientifique Nature, des chercheurs japonais ont publié une étude selon laquelle ils sont parvenus à créer un foie humain « fonctionnel » à partir de cellules souches pluripotentes induites (iPS). Pour cela, « les chercheurs ont utilisé une ébauche de foie créée en laboratoire » et l’ont « implantée dans une souris où elle s’est transformée en un organe vascularisé possédant les propriétés d’un foie humain« . Le tissu qui s’est alors développé a été capable, notamment, « de produire des protéines spécifiques comme l’albumine ou d’avoir une fonction d’épuration« . Ainsi, la survie de la souris, « chez qui une défaillance hépatique avait été provoquée« , s’est significativement améliorée. 

 

Pour le principal auteur de l’étude, le professeur Takanori Takebe, il est « beaucoup trop tôt pour dire si la technique pourrait fonctionner chez l’être humain« . Mais il « se montre optimiste« . Il a en effet précisé: « Nous avons en quelque sorte montré la validité de notre approche de principe« . Tout en « précis[ant] que des essais cliniques chez l’homme n’interviendraient probablement pas avant une dizaine d’année« . 

Pour rappel, la technique de reprogrammation des cellules iPS a été découverte par le japonais Shinya Yamanaka (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 8 octobre 2012). Les iPS sont des cellules adultes « reprogrammées pour rajeunir et retrouver les propriétés des cellules souches embryonnaires « . Une fois reprogrammées, elles retrouvent une « nouvelle immaturité et la capacité de se différencier dans tous les types cellulaires, en fonction du milieu dans lequel elles se trouvent« . Elles sont une alternative à la recherche sur les cellules souches embryonnaires (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 16 novembre 2012). 

<p> AFP 03/07/2013 - Lemonde.fr 03/07/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres