Des cellules souches utilisées pour la thérapie cellulaire, sans greffe

Publié le : 3 avril 2014

 L’Institut neurologique Carlo Besta de Milan a publié dans le journal Stem Cell Research and Therapy une nouvelle méthode d’utilisation des cellules souches pour la thérapie cellulaire de la peau. Au lieu de les utiliser pour des greffes, elles sont « transformées en ‘usines à médicaments’ » capables de produire des protéines et des facteurs de croissance pour accélérer la cicatrisation.

L’étude annonce cette technique innovante de la médecine régénérative qui emploie des cellules stromales mésenchymateuses (CMS) et qui permet d’aider l’organisme à cicatriser les plaies chroniques (ulcères diabétiques) jusqu’à deux fois plus rapidement. Pour Eugenio Parati, Directeur de neurosciences cliniques de l’Institut neurologique Carlo Besta et coordinateur de l’étude, « il s’agit d’une approche totalement nouvelle de l’utilisation des cellules souches. Au lieu de les utiliser directement, comme une sorte de panacée capable de devenir n’importe quel type de cellule, nous les avons utilisées comme productrices de molécules actives, des sortes de capsules qui contiennent plusieurs médicaments, sans avoir besoin de les transplanter dans le corps ». Les avantages présentés par cette nouvelle technique sont les suivant : les mêmes cellules souches peuvent être réutilisées, les médicaments ne présentent pas de risque de rejet.

La conclusion de la publication déclare que cette technique est effective pour le traitement des lésions de la peau, améliorant la régénération de la peau sur des souris diabétiques, ouvrant une piste nouvelle pour la thérapie cellulaire chez l’homme.

<p> Bulletin électronique Italie 124 (Camille Arnaud) 02/04/2014 – Stem Cell Research and Therapy (stemcellres.com) 14/01/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres