Des cellules souches adultes pour régénérer le coeur fragilisé

Publié le : 31 janvier 2014

L’autorité américaine de santé, la Food and Drug Administration (FDA) vient de donner son feu vert à la société biopharmaceutique belge Cardio3 BioSciences pour un essai clinique de phase III sur le test du traitement C-Cure sur 240 patients. Ce traitement, qui utilise des cellules souches adultes « représente les travaux les plus avancés dans le domaine des thérapies cellulaires pour les maladies cardiaques« . Il pourrait être mis sur le marché à l’horizon 2016 et permettrait de ne pas recourir à une transplantation. 

Le traitement C-Cure est issu de recherches menées par les professeurs André Terzic et Atta Behfar, à l’université Mayo Clinic dans le Minnesota. Cette thérapie, dite autologue, permet d’éliminer les risques de rejet immunitaire.
Pour parvenir à cette thérapie, les chercheurs ont prélevé des cellules souches adultes dans la propre moelle osseuse du patient, au niveau de la hanche, et les ont ensuite « programmées in vitro pour devenir des cellules de lignées cardiaques« . Concrètement, ils « reproduisent les signaux protéiniques qui, dans l’embryon permettent aux cellules de se différencier en cellules d’un organe particulier« . Les cellules cardioréparatrices obtenues « sont ensuite injectées dans le myocarde  au moyen d’un cathéter spécialement développées« .  

<p> Lefigaro.fr (Guillaume Bayre) 28/01/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres