Des cellules adultes pour traiter la maladie de Parkinson

Publié le : 24 février 2009

Des chercheurs de l’université de Californie à Los Angeles viennent de publier dans le Bentham Open Stem Cell Journal les résultats d’un essai clinique utilisant des cellules souches neuronales autologues dans le traitement de la maladie de Parkinson. Sur les cinq années suivant la transplantation des cellules adultes, 80% des patients ont connu une amélioration de leurs mesures de motricité pendant au moins 36 mois. "Nous avons démontré la sécurité et les effets thérapeutiques de cette approche sur le long terme", se réjouit le Dr Michel Levesque.

[Therapeutic Microinjection of Autologous Adult Human Neural Stem Cells and Differentiated Neurons for Parkinson’s Disease: Five-Year Post-Operative Outcome – Michel F. Levesque, Toomas Neuman, Michael Rezak]

Par ailleurs, en Angleterre, les personnes qui auraient besoin d’une greffe cardiaque pourront participer à un essai clinique utilisant des cellules souches adultes pour réduire, voire éliminer, le besoin de transplantation. Cet essai repose sur l’injection, dans le cœur et en autologue, de cellules de moelle osseuse différenciées en cellules cardiaques.

Life News 13&16/02/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres