Canada : les mises en garde de la FDA n’entament pas l’intérêt des particuliers pour les tests génétiques

Publié le : 2 octobre 2014
La société américaine 23andMe, qui vend des tests génétiques aux particuliers sur internet, s’implante désormais au Canada.

 

Ces tests de salive à retourner par les consommateurs pour obtenir des informations sur leur ascendance génétique et leurs prédispositions avaient été interdits à la vente aux Etats-Unis  (Cf. Synthèse Gènéthique du 26 novembre 2013) par la FDA (Food and Drug Administration). En effet, l’autorité américaine a estimé que la société 23andMe n’avait pas prouvé la sécurité et l’effectivité de ses tests mis à la vente. Par ailleurs, l’incertitude sur les résultats fournis était propice à l’entrée dans un parcours médical inutile des consommateurs ayant recours à ces tests.

 

23andMe précise bien que ses tests ne sont pas homologués par la FDA et qu’en conséquence seuls les résidents canadiens peuvent se procurer les tests génétiques. Apparemment,  20 000 Canadiens y ont déjà eu recours.
<p>LaPresse.ca 01/10/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres