Brésil : la présidente Dilma Rousseff contre l’avortement ?

Publié le : 3 novembre 2010

La présidente du Brésil élue lundi 1er novembre 2010 s’est engagée vendredi 29 octobre 2010 à ne pas légaliser l’avortement.

"Personnellement, je suis opposée à l’avortement et suis en faveur de maintenir la loi actuelle", a-t-elle écrit avant le second tour de l’élection présidentielle. Actuellement, au Brésil, l’interruption de grossesse est autorisée par la loi s’il y a danger pour la vie de la mère ou après un viol.

"

Si je suis élue présidente de la République, je ne prendrai pas l’initiative de proposer des changements de législation sur l’avortement et sur d’autres thèmes concernant la famille"

, a-t-elle affirmé. Cet engagement de Dilma Rousseff était intervenu après que la divulgation sur internet de déclaration dans lesquelles elle se disait pour la légalisation de l’avortement ait fait basculer le vote chrétien dans le camp de son rival, José Serra.

L'Express.fr 16/10/10 - Aciprensa.com 29/10/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres