Bébés CRISPR : les scientifiques de Stanford innocentés

Publié le : 18 avril 2019

Une enquête de l’Université de Standford a mis fin aux suspicions concernant le bioéthicien William Hurlbut, le biologiste Matthew Porteus et le bioingénieur Stephen Quake, mis en cause dans l’affaire des « bébés CRISPR » pour avoir entretenu des liens avec  He Jiankui à ce sujet (Cf. Bébés génétiquement modifiés en Chine : l’université de Stanford ouvre une enquête interne pour déterminer son rôle).

 

L’étude a révélé que les chercheurs avaient au contraire « exprimé de sérieuses préoccupations au Dr He concernant son travail ». Lorsque He Jiankui n’a pas tenu compte de leurs recommandations les chercheurs de Stanford l’ont « exhorté à suivre les pratiques scientifiques appropriées ».

 

<p><span style="font-size: 13px">STAT News, Sharon Begley (17/04/2019) - </span><a href="https://www.statnews.com/2019/04/17/stanford-clears-faculty-members-crispr-babies-involvement/" style="font-size: 13px">Stanford clears three faculty members of ‘CRISPR babies’ involvement</a></p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres