Avortement : une interdiction quasi-totale en Arizona

Publié le 26 Sep, 2022

Le 23 septembre, Kellie Johnson, juge du comté de Pima en Arizona, a rendu une décision réactivant deux textes de 1864 et 1901 qui interdisent presque totalement les avortements alors que le gouverneur républicain, Doug Ducey, militait pour l’application d’une loi plus récente interdisant l’avortement au-delà de 15 semaines de grossesse (cf. Avortement : le choix des Etats américains se précise ; Etats-Unis : mise en œuvre progressive de la décision de la Cour suprême).

Elle a considéré que la décision de la Cour suprême des Etats-Unis du 24 juin annulant l’arrêt Roe v. Wade de 1973 « avait fait table rase de tous les textes ayant trait à l’IVG depuis cette date en Arizona » (cf. Etats-Unis : la Cour suprême met fin au “droit à l’avortement”).

Cette décision, saluée par le procureur général républicain, Mark Brnovich, a été condamnée par la Maison Blanche qui espère mobiliser les électeurs autour de cette question lors des élections de mi-mandat en novembre.

Complément du 04/10/2022 : Le 26 septembre, les avocats de Planned Parenthood ont demandé à Kellie Johnson de suspendre sa décision pour qu’ils puissent faire appel. Le juge a refusé.

Complément du 04/11/2022 : Le procureur général de l’Arizona a accepté de ne pas appliquer l’interdiction quasi totale de l’avortement au moins jusqu’en 2023.

Source : AFP (24/09/2022) ; NPR (01/10/2022) ; AP, Bob Christie (28/10/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : du sperme utilisé sans consentement
/ PMA-GPA

PMA : du sperme utilisé sans consentement

Deux enfants se sont aperçus que leurs pères biologiques n’avaient pas donné leur accord pour l’utilisation de leurs gamètes ...
Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses
/ PMA-GPA

Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses

Entre 2020 et 2021, le nombre de femmes s’étant portées candidates pour devenir mères porteuses au Royaume-Uni a été multiplié ...
Cannabis médical : pas d’amélioration pour les patients atteints d'un « cancer avancé »
/ Fin de vie

Cannabis médical : pas d’amélioration pour les patients atteints d’un « cancer avancé »

Une étude menée en Australie a révélé que l'huile de cannabidiol, également appelée CBD, ne soulageait pas les patients en ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres