50 millions d’euros pour des « entrepôts de données de santé hospitaliers »

Publié le 21 Mar, 2022

Le 17 mars, le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a annoncé avec Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, « en charge de France 2030 », l’ouverture d’un appel à projets visant à « accompagner et soutenir la constitution d’entrepôts de données de santé hospitaliers ». L’appel sera doté de 50 millions d’euros sur la période 2022-2024.

Le développement de ces entrepôts, qui devront être « coordonnés avec le Health Data Hub d’ici 2025 » (cf. Health Data Hub : en marche vers la fin ?), s’inscrit dans le cadre de « la stratégie d’accélération santé numérique de France 2030 ».

Des ambitions pour la santé numérique

Quatre objectifs ont été listés : « accélérer la recherche médicale », « améliorer l’information des patients dans le cadre de leurs parcours de soins », « doter les professionnels de santé d’outils au service de leur activité », « assurer la surveillance et l’amélioration continue du système de santé ».

Ainsi, ce programme ambitionne par exemple de contribuer à « développer des algorithmes pour déterminer les prises en charge les plus adaptées pour les maladies rares ». « Avec le développement de la médecine personnalisée, les essais cliniques se multiplient, de nouvelles approches doivent être développées pour faire face à cette évolution, telles que les essais virtuels, l’utilisation de bras de contrôle synthétiques ou le suivi pour détecter des effets secondaires non mesurables dans le cadre des petits essais cliniques », précise le communiqué.

Citant « la mise en place d’un espace numérique de santé » (cf. « Mon espace santé » : le lancement du dossier médical numérique sous consentement présumé), le ministère indique vouloir renforcer « les actions de médecine préventive ou la télémédecine, en rendant le patient acteur de son suivi à l’aide de dispositifs médicaux et objets connectés qu’il consulte, mais également en développant la collecte et l’utilisation des données de qualité de vie dans le cadre de l’évaluation des produits de santé » (cf. Santé connectée : l’entreprise Withings lève 53 millions d’euros).

Une nouvelle fuite de données

Le jour même de l’annonce du Ministère, l’Assurance maladie (Cnam) indiquait que « les comptes informatiques de 19 professionnels de santé, essentiellement des pharmaciens, [avaient] été piratés et les données administratives de plus de 500 000 assurés dérobées ».

Les assurés seront « informés individuellement », assure la Cnam. Les informations volées incluent les noms, prénoms, dates de naissance des assurés, ainsi que leurs numéros de sécurité sociale et les informations sur leurs droits [1]. Les fichiers piratés ne contenaient en revanche « aucune coordonnée de contact (adresse, téléphone) ou bancaire, ni données sur les maladies ou la consommation de soins ». La Cnam a notifié la Commission nationale l’informatique et des libertés (Cnil) mercredi. Elle a également déposé une plainte pénale le lendemain.

 

Sources : Ministère des solidarités et de la santé, Communiqué de presse du 17/03/2022 ; Le Quotidien du médecin, M.F. avec AFP (18/03/2022)

[1] médecin traitant, prise en charge à 100 %, complémentaire santé solidaire ou aide médicale d’État

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme
/ PMA-GPA

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme

Le conseil municipal de Barnsley a demandé que soit pratiqué un test ADN pour déterminer l’identité du père biologique de ...
IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres