1ères maturations extra-corporelles d’ovules

Publié le : 21 septembre 2010

Des chercheurs américains de la Brown University, à Rhode Island, ont annoncé avoir réussi à développer le premier ovaire artificiel au monde. L’annonce de leur découverte a été publiée dans le Journal of Assisted Reproduction and Genetics*.

L’ovaire a été cultivé en laboratoire en "utilisant des cellules de femmes en âge de procréer". Les chercheurs y ont ensuite introduit des ovules humains immatures. L’ovaire les a traités de la même manière que s’ils avaient été naturellement dans le corps de la femme : il les a menés à maturité.

Selon les scientifiques, cette découverte pourrait être une aide pour les femmes devenues infertiles après une chimiothérapie : avant de subir la chimiothérapie, les ovules immatures pourraient être congelés puis implantés dans un ovaire artificiel avant de procéder à une fécondation. Elle pourrait également permettre de comprendre mieux les raisons de certaines infertilités féminines.

* Journal of Assisted Reproduction and Genetics, "In vitro maturation of oocytes via the pre-fabricated self-assembled artificial human ovary", Stephan P. Krotz, Jared C. Robins, Toni-Marie Ferruccio, Richard Moore, Margaret M. Steinhoff, Jeffrey R. Morgan and Sandra Carson

Daily Mail (Sophie Borland) 16/09/10 – Metro.co.uk 21/09/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres