143 millions de cellules souches pluripotentes induites (iPS) produites et livrées par une startup bordelaise

Publié le 23 Avr, 2019

143 millions de cellules souches pluripotentes induites (iPS) ont été livrées à l’Institut des maladies génétiques Imagine par l’entreprise bordelaise Treefrog Therapeutics[1]. Elles ont été produites « à partir d’un lot de cellules souches témoin initialement fourni par l’Institut ». Ces cellules souches sont utilisées dans les thérapies cellulaires afin de lutter contre les maladies génétiques.

 

La technologie innovante C-Stem, « couverte par sept brevets » et dont Treefrog Therapeutics a l’usage exclusif, est capable de fabriquer des « capsules de 200 micromètres de diamètres » dans lesquelles les cellules iPS bénéficient « d’un environnement optimal pour leur développement ». Jusqu’à 5 000 capsules peuvent être fabriquées à la seconde. L’objectif de C-Stem est de permettre la production de cellules iPS « en très grandes quantités dans des délais courts », et « tout en maintenant l’intégrité génomique des cellules cultivées ».

 

Pour aller plus loinTreeFrog Therapeutics, une start up bordelaise engagée dans la production industrielle de cellules iPS

 


[1] Ou Thérapies de la rainette, entreprise cofondée par deux normaliens : le biologiste Maxime Feyeux et le physicien Kévin Alessandri.

La Tribune de Bordeaux, Jean-Philippe Déjean (16/04/2019) – Les Bordelais de Treefrog Therapeutics livrent 143 millions de cellules souches sans défaut

 

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres