Cellules iPS : Treefrog rejoint le Japon

Publié le 11 Avr, 2022

Treefrog Therapeutics, société de biotechnologie française engagée dans la production industrielle de cellules souches iPS[1], vient d’annoncer la constitution d’une filiale japonaise. Son laboratoire rejoindra le Creative Lab for Innovation Kobe (CLIK). Dans ce pays « pionnier des iPS et de leurs applications cliniques depuis quinze ans »[2], Treefrog veut faire connaitre sa technologie C-Stem[3].

L’entreprise « s’est imposée en 2021 comme l’une des biotechs les plus prometteuses dans le domaine des thérapies cellulaires dérivées d’iPS » (cf. Changement d’échelle pour la production de cellules souches iPS). Elle vise un premier essai clinique en 2024 concernant la maladie de Parkinson. Dans l’intervalle, Treefrog étend ses partenariats de co-développement dans le domaine des troubles cardio-métaboliques et de l’immuno-oncologie.

[1] cf. TreeFrog Therapeutics, une start up bordelaise engagée dans la production industrielle de cellules iPS

[2] cf. « A l’avenir toutes les maladies pourront potentiellement être traitées grâce aux cellules issues d’iPS »

[3] Cette technologie permet d’encapsuler les cellules « à un débit élevé de plus de 1 000 capsules par seconde ». Dans chaque capsule, « conçue pour être biomimétique », « les cellules souches s’auto-organisent pour former un microtissu de cellules souches in vivo, qui favorise une division cellulaire rapide et très fidèle ». Ensuite, une fois amplifiés, « les microtissus de cellules souches peuvent être directement différenciés en unités de tissus fonctionnels prêts à être greffés dans le même bioréacteur, et la capsule peut être facilement retirée en quelques minutes pour libérer le contenu cellulaire » (cf. Changement d’échelle pour la production de cellules souches iPS).

 

Source: Biopharmanalyses (8/04/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

04_ivg_img
/ IVG-IMG

Thaïlande : l’avortement autorisé jusqu’à 20 semaines de grossesse

Alors que l’avortement pouvait être passible d’une amende ou de prison, voire des deux, il ne sera plus « considéré comme ...
« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?
/ Fin de vie

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?

"Au nom de la recherche de l’efficacité", chaque problème, y compris la mort, devrait recevoir une "solution technique" ? ...
« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?
/ Genre

« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?

"Le mineur dont le corps est sain et auquel on propose un parcours médical, est-il en capacité d’appréhender ce que ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres