Pilule contraceptive : l’Agence européenne du médicament demande de mettre en garde contre les risques de dépression et de suicide



L’Agence européenne du médicament réclame une modification de la notice des pilules de contraception hormonale pour « mettre en garde contre les risques de dépression et de suicide ». Elle s’appuie sur une étude danoise réalisée en 2017 : parmi les 500 000 femmes incluses, 69 999 ont tenté de se suicider et 71 se sont suicidées. Ces chiffres sont « presque deux fois plus élevés auprès des femmes qui prennent la pilule ».

 

La Suisse confirme qu’elle appliquera cette modification à partir de 2019 mais ignore encore quelle formulation sera choisie. Daniel Surbek, professeur en gynécologie à Berne, estime « juste » de « mettre en garde contre de tels effets secondaires psychiques », car « les résultats de l'étude danoise sont pertinents et ont été confirmés ». De son côté, la société suisse des pharmaciens « n’est pas en mesure d’évaluer si cette décision aura une incidence sur les ventes ».


Sources: 

20 minutes Suisse (21/11/2018)