Virginie : pas de changement de genre à l’école sans l’accord des parents

Publié le 19 Sep, 2022

Aux Etats-Unis, l’Etat de Virginie a publié vendredi des directives qui interdisent de modifier le nom ou le sexe figurant sur les documents scolaires, tant que les familles n’auront pas présenté un document légal justifiant du changement. Les élèves ne pourront plus, non plus, utiliser les toilettes correspondant au sexe opposé. Ces directives doivent entrer en vigueur après un mois de « commentaires publics ».

Pas d’obligation pour le personnel scolaire

Ces directives stipulent également que les établissements scolaires doivent « tenir les parents pleinement informés de toutes les questions “liées à la santé et au développement social et psychologique de l’enfant” ». De même, les écoles ne peuvent pas « encourager ou donner des instructions aux enseignants pour qu’ils cachent des informations importantes sur un élève à ses parents, y compris des informations liées au genre ».

Enfin, même si les parents ou tuteurs légaux en font la demande écrite, le personnel des établissements scolaires n’est pas tenu « de s’adresser ou de faire référence à un élève “d’une manière” qui irait à l’encontre de ses convictions personnelles ou religieuses ».

Un revirement ?

La publication de ces directives fait suite à ce qu’avait annoncé le gouverneur, Glenn Youngkin, lors de sa campagne électorale. Elles mettent fin à celles qui avait été instaurées par son prédécesseur Ralph Northam. « Il n’est pas du ressort d’une école ou du gouvernement d’imposer un ensemble de croyances idéologiques particulières à tous les élèves », a déclaré Macaulay Porter, porte-parole du gouvernement.

L’année dernière, l’administration Biden avait instauré des directives imposant aux entreprises et aux écoles d’autoriser un accès aux toilettes « correspondant à l’identité de genre » de la personne concernée. Et permettant aux étudiants d’intégrer « une équipe sportive correspondant à leur identité de genre ». Vingt procureurs généraux ont intenté une action en justice pour faire mettre fin à ces directives. Ce qu’ils ont obtenu en juillet dernier, un juge fédéral ayant statué en leur faveur.

Selon un rapport publié en juin par l’Institut Williams de l’UCLA, environ 43% de la « population transgenre » aux Etats-Unis est âgée de 13 à 24 ans.

 

[1] Toilettes, vestiaires etc.

Sources : Axios, Sareen Habeshian (19/09/2022) ; New York Times, Ava Sasani (18/09/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Belgique : une victime des attentats euthanasiée à 23 ans
/ Fin de vie

Belgique : une victime des attentats euthanasiée à 23 ans

Shanti De Corte, une jeune flamande de 23 ans, a été euthanasiée pour « souffrance psychiatrique irrévocable ». Une enquête a ...
« Derniers secours » : première formation sur la fin de vie en France
/ Fin de vie

« Derniers secours » : première formation sur la fin de vie en France

Les formations « derniers secours » viennent d’être lancées en France par la SFAP. Elles existaient déjà dans une vingtaine d’autres ...
Canada : des « adaptations » possibles pour les détenus transgenres
/ Genre

Canada : des « adaptations » possibles pour les détenus transgenres

Les détenus purgeant une peine fédérale au Canada peuvent désormais être incarcérés dans la prison correspondant à "l’identité de genre" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres