Vers la production de gamètes à partir de cellules iPS

Publié le : 2 novembre 2009

Une équipe de chercheurs de l’université de Standford a réussi à produire des cellules haploïdes (cellules qui ne possèdent qu’un seul jeu de chromosome) présentant toutes les caractéristiques des ovules et des spermatozoïdes humains à partir de cellules souches embryonnaires. Ce résultat a été obtenu par stimulation de trois protéines cellulaires : DAZL, DAZ1 et BOULE. Pour les scientifiques ayant participé à l’opération, il serait possible de poursuivre ces recherches à partir de cellules iPS. Les résultats ont été publiés sur le site de Standford et dans la revue Nature le 28 octobre 2009.

Le Pr Renee Reijo Pera, professeur d’obstétrique et de gynécologie à l’école médicale et directrice du Centre pour la recherche sur les cellules souches embryonnaires de Standford, qui a conduit cette étude, se réjouit : "10 à 15% des couples sont stériles. Pour la moitié d’entre eux, il s’agit d’une impossibilité de produire des spermatozoïdes et des ovules. Découvrir en laboratoire la "recette génétique" de la production de gamètes nous donnera les outils pour comprendre ce qui ne fonctionne pas chez ces personnes".

Comme le note le site Rue89, une telle découverte est susceptible de faire s’échauffer les imaginations.

Nature 28/10/09 - Standford School of Medicine 28/10/09 - Rue89 (Pascal Riché) 31/10/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres