Vers la guérison d’une petite fille atteinte d’une leucémie grâce à une thérapie génique ?

Publié le 5 Nov, 2015

Une petite fille âgée d’un an et demi, Layla Richards, a reçu des cellules immunitaires génétiquement modifiées dans le but de traiter sa leucémie. Ces cellules sont des globules blancs qui proviennent d’un donneur. Elles ont préalablement été génétiquement modifiées pour cibler la leucémie et ne pas provoquer de réaction immunitaire chez le receveur.

 

Tous les traitements entrepris pour guérir l’enfant, atteinte de la forme la plus sévère de leucémie, la leucémie lymphoblastique aigüe, depuis ses quatorze semaines, avaient échoué. Ses parents ont insisté auprès de l’équipe médicale pour qu’ils tentent le tout pour le tout.

 

L’hôpital en lien avec l’Université Collège de Londres avait tenté en mai dernier, avec succès, sur des souris atteintes de leucémie un potentiel traitement à bases de cellules modifiées génétiquement contre la leucémie. Cet essai est alors apparu comme la solution de dernier recours pouvant peut-être sauver Layla. Quelques semaines après l’injection les médecins ont constaté que l’organisme du bébé avait réagi et vaincu la leucémie.

 

Le professeur Paul Veys, directeur de la transplantation au Great Ormond Street Hospital de Londres où Layla a été traitée, a déclaré à propos de l’essai : « Comme c’était la première fois que ce traitement était utilisé, nous ne savions pas si ou quand il fonctionnerait et nous étions donc au paradis quand il a fonctionné. Sa leucémie était si agressive qu’une telle réponse est presque un miracle ». « Jusqu’à maintenant la thérapie semble prometteuse », a ajouté le docteur Sujith Samarasinghe du département d’Hématologie et d’Oncologie de l’hôpital.

 

L’équipe médicale attend cependant un an avant de se prononcer sur le succès ou non du traitement.

 

The Guardian (05/11/2015) – The Telegraph (05/11/2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

04_ivg_img
/ IVG-IMG

Thaïlande : l’avortement autorisé jusqu’à 20 semaines de grossesse

Alors que l’avortement pouvait être passible d’une amende ou de prison, voire des deux, il ne sera plus « considéré comme ...
« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?
/ Fin de vie

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?

"Au nom de la recherche de l’efficacité", chaque problème, y compris la mort, devrait recevoir une "solution technique" ? ...
« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?
/ Genre

« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?

"Le mineur dont le corps est sain et auquel on propose un parcours médical, est-il en capacité d’appréhender ce que ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres