Une toulousaine enlevée par sa famille pour un avortement forcé

Publié le : 10 juin 2020

A Toulouse, une jeune femme de 25 ans « a été victime d’un enlèvement de la part de sa propre famille, samedi 6 juin 2020 », dans le but de la faire avorter. La jeune femme qui résidait au domicile de ses beaux-parents a été enlevée par des proches, opposés à son union avec le père de l’enfant. « Le père du petit-ami, un homme de 56 ans, a reçu un coup de couteau à la cuisse dans la bagarre en tentant de protéger sa future bru. Il a été évacué à l’hôpital mais ses jours ne seraient pas en danger. » La jeune femme a depuis été retrouvée. Dans « sa famille, plusieurs interpellations ont eu lieu ».

 

« Un avortement forcé par un parent ou un conjoint est interdit par la loi » « Selon l’art. 223-10 du code pénal, quelqu’un qui provoquerait ou tenterait de provoquer un avortement chez une femme sans son consentement risque jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende. »

<p>Actu.fr, Laurent Derne (08/06/2020) – Parole de Mamans, Barbara-pdm (09/06/2020)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres