Une néerlandaise retrouve son père, l’anonymat du don de sperme en question

Publié le 1 Juin, 2017

Une jeune néerlandaise de 32 ans a réussi à retrouver son père par l’intermédiaire de sociétés américaines spécialisées dans le stockage des données de l’ADN.

 

A partir de trois échantillons de salive, une banque de données commerciales a permis à la jeune femme de retrouver l’arrière-petite-nièce australienne du donneur de sperme et d’identifier son père à partir de quelques recoupements.

 

Encouragée par cette découverte qui met en péril l’anonymat des donneurs, Emi Stikkelman veut créer une « association d’aide à la recherche de paternité biologique »

Les Echos (31/05/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres