Une néerlandaise retrouve son père, l’anonymat du don de sperme en question

Publié le 1 Juin, 2017

Une jeune néerlandaise de 32 ans a réussi à retrouver son père par l’intermédiaire de sociétés américaines spécialisées dans le stockage des données de l’ADN.

 

A partir de trois échantillons de salive, une banque de données commerciales a permis à la jeune femme de retrouver l’arrière-petite-nièce australienne du donneur de sperme et d’identifier son père à partir de quelques recoupements.

 

Encouragée par cette découverte qui met en péril l’anonymat des donneurs, Emi Stikkelman veut créer une « association d’aide à la recherche de paternité biologique »

Les Echos (31/05/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres