Une majorité d’Américains contre l’avortement

Publié le 31 Jan, 2011

Aux Etats-Unis, la dernière enquête nationale sur l’avortement montre que la majorité des Américains se considèrent comme "pro-vie".
Ce nouveau sondage de Fox News a posé la question suivante : "Sur la question de l’avortement, diriez-vous que vous êtes plus pro-vie ou plus pro-choix ?"  50% des Américains ont répondu être pro-vie tandis que 42% se sont dit pro-choix. 5% se situent dans une sorte de "mélange" de ces deux positions et 3% affirment ne pas savoir comment se situer sur cette question.

En mai 2010, un sondage Gallup montrait que 47% des Américains s’affirmaient pro-vie contre 45% se disant pro-choix (Cf. Synthèse de presse du 24/06/10). Parce que c’était la troisième fois consécutive que Gallup constatait une proportion croissante d’Américains se déclarant pro-vie, la société de sondage avait commenté ces résultats en parlant d’un "véritable changement dans l’opinion publique".

L’enquête note que "tous les groupes d’âge sont devenus plus attachés à l’étiquette pro-vie depuis 2005, avec des hausses particulièrement grandes chez les jeunes adultes et les personnes de 50 à 64 ans".

Le 24 janvier 2011 a eu lieu une Marche pour la vie (March for Life) à Washington qui a rassemblé 400 000 marcheurs.

Lifenews (Steven Ertelt) 24/01/11

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres